Etre surdiplômé : est-ce devenu un inconvénient dans le monde du travail ?

Publié le : 13 juin 20224 mins de lecture

La principale raison pour laquelle le fait d’être surdiplômé est devenu un inconvénient dans le monde du travail, c’est la peur du chômage. Certes, il est difficile de trouver du travail sans diplôme, mais lorsqu’une personne en possède trop, ça devient un fardeau. Les employeurs ont plusieurs raisons d’hésiter à embaucher un surdiplômé.

Surqualification

Lorsqu’un surdiplômé entre dans le monde professionnel, il a tendance à exiger un poste qui correspond à ses valeurs. S’il trouve un poste qui correspond à ses attentes, il n’y a aucun inconvénient. En revanche, s’il postule pour un poste qui n’a pas besoin de tous ses diplômes, il risque de se démotiver au fil du temps. Un surdiplômé se dit constamment qu’il mérite mieux et qu’il ne devrait pas être là. Voilà pourquoi les employeurs ont une réticence à les embaucher. Ils sont conscients que le poste proposé ne correspond pas au profil du surdiplômé. Même le salaire ne lui convient pas.

Manque d’expérience

Les employeurs pensent aussi qu’un surdiplômé manque d’expérience dans le monde du travail. La plupart des entreprises exigent au moins 5 ans dans un poste similaire à celui qui est proposé. Généralement, un surdiplômé a passé son temps à étudier et n’a pas assez d’expérience professionnelle. Lorsqu’il souhaite entrer dans le monde du travail, il n’a pas encore d’expérience. Si une société accepte de l’embaucher, le salaire qui lui sera proposé correspondra à celui d’un débutant. Encore une fois, il ne se sentira pas à sa place et sera démotivé en un rien de temps. À moins que le surdiplômé ait un caractère différent de tous les surdiplômés en général, il aura du mal à accepter cette situation.

Manque de spécialisation

Pour rappel, une personne surdiplômée possède plusieurs diplômes de différents domaines. Elle peut avoir un diplôme en commerce avant de se spécialiser en langue pour espérer obtenir un poste à l’étranger ou dans les organismes internationaux, par exemple. Puis, elle obtient son doctorat pour une autre filière. Dans tous les cas, un surdiplômé est une personne qui a des diplômes variés en poche. Pour les entreprises, il s’agit d’une personne qui n’a pas de spécialisation. Par contre, certaines sociétés peuvent voir le bon côté des choses. En effet, une telle personne peut être très polyvalente et peut être un réel atout pour l’entreprise. Le fait d’être surdiplômé peut être à la fois un atout et un inconvénient. Tout dépend du point de vue et des besoins de l’entreprise. C’est aussi une question de possibilité sur le plan financier.

Plan du site